DX FM  (guide à l'usage du débutant)                                                                                                  Retour accueil

 

Dans des conditions normales (propagation par onde de sol), la bande II VHF (87.5 à 108 MHz) permet la réception des stations de radiodiffusion jusqu'à environ 200 Km suivant l'installation réceptrice et la puissance des émetteurs. Le DX FM consiste à recevoir des stations plus lointaines, jusqu'à plusieurs milliers de Km. Le DX FM était à la mode dans les années 80/90. Il connaît un regain d'intérêt depuis l'avènement d'Internet, du streaming et des diverses bases de données permettant une identification facilitée des stations entendues et le partage d'informations. 

Il est possible de débuter en DX FM en s'équipant pour une somme modique. Un budget global d'environ 50 € permet de se constituer une station de réception complète et efficace !

 

 

 

Les modes de propagation

 

Les deux principaux modes de propagation à distance lointaine des signaux VHF broadcast sont la propagation troposphérique et la propagation via sporadique E. Il existe d'autres modes de propagation exceptionnels tels que la propagation via aurore boréale, le meteor scatter (réflexion sur les trainées de météorites) et l'aircraft scatter (réflexion sur les avions) mais ils nécessitent des moyens plus importants (antennes directives) et des techniques particulières.

 

Propagation troposphérique (Tr)

Elle est provoquée par des variations anormales de température et du taux d'humidité de l'air dans la troposphère. Des couloirs de propagation se forment (duct), très souvent au-dessus de la mer. 

Elle permet des trajets de 200 à 800 Km environ. La propagation troposphérique peut apparaître tout au long de l'année. En Bretagne, il est ainsi possible d'écouter régulièrement les radios espagnoles. Le signal (souvent moyen avec peu de détection Rds) est généralement peu affecté par le fading et les ouvertures peuvent durer plusieurs heures. Plusieurs sites internet publient les cartes tropo en temps réel : http://tropo.f5len.org/forecasts-for-europe/ et http://www.dxinfocentre.com/tropo_eur.html ; toutes propagations Dx Fm http://www.fmlist.org/fm_logmap.php?, toutes pro-

pagations bande amateur 2m Aprs http://aprs.mountainlake.k12.mn.us/. Hors ces conditions exceptionnelles (super réfraction TrE & ducting TrD), la propagation "troposhérique scatter" TrS est très souvent active. La diffusion des signaux se produit au contact de discontinuités dans la troposphère (petites variations de température ou d'humidité, telles que celles observées autour des couches nuageuses, des nuages individuels, des courants ascendants ou descendants ou des gouttelettes telles que la bruine, la brume ... etc). Le tropo-scatter permet assez régulièrement de recevoir des stations éloignées de 100 à environ 200 Km, non reçues en l'absence totale de propagation, hors onde de sol. Todd Emslie (Australie) rapporte, qu'avec une bonne antenne (Yagi de 5 à 10 dB de gain à au moins 6 m. du sol), il est possible, au quotidien, de recevoir via Tropo-Scatter des stations éloignées d'environ 400 km.  

 

Propagation via sporadique E (Es)

Elle est provoquée par l'apparition sporadique de zones réfléchissantes dans la couche E (ionosphère). Elle permet des trajets d'environ 1000 km ("simple hop", simple bond) à 4000 Km ("multiple hop", multiples bonds). Les signaux sont souvent puissants, avec décodage Rds mais parfois furtifs et affectés par le fading. Il est courant de recevoir, à la suite, sur la même fréquence, plusieurs stations de pays différents en quelques dizaines de secondes. Dans l'hémisphère Nord, il s'agit d'une propagation estivale (mai à septembre) et essentiellement diurne. Plusieurs sites internet publient les cartes Es en temps réel : spécialisée en Dx Fm https://www.dxmaps.com/spots/mapg.php?Lan=E&Frec=50&ML=M&Map=U&HF=

N&DXC=ING2&GL=N  ; bandes amateur http://tvcomm.co.uk/g7izu/propagation-maps/map_european_sporadic_e/  ; tout-

tes propagations Dx Fm http://www.fmlist.org/fm_logmap.php? , toutes propagations bande amateur 2m Aprs http://aprs.mountainlake.k12.mn.us/La zone réfléchissante doit se trouver à mi-chemin entre l'émetteur et le récepteur. La valeur de la MUF (Fréquence Maxi utilisable, carte dxmaps.com) est à lire au milieu du parcours entre l'émetteur et le récepteur (500 à 700 km pour un "simple hop"). Le record de distance est détenu par Mike Fallon (Sussex, UK) qui a reçu, en mai 2010, la station de la République Dominicaine "La Voz de la Luz" sur 88.7 MHz, soit un trajet de 6 925 Km ! (Set up : Sony XDR-F1HD & Yagi Triax 8 el.). Il a probablement bénéficié d'une combinaison de propagation Es (multi-hop) et troposhérique.

 

Propagation via Meteor/Arcraft Scatter (Ms/Acs)

Le signal est réfléchi par les trainées ionisées des météorites ou les avions (aircraft scatter). L'effet peut être bref de 1 seconde (ping) à environ 30 secondes (burst). 

Les principaux passages de météorites : 3-4 janvier Quadrantides,  22-23 avril  Lyrides, 5-6 mai Eta Aquariides, 9-10 juin Arietides & Zeta-Perséides, 12-13 août Perséides, 21 -22 octobre Orionides, 3-5 novembre Taurides, 16-18 novembre Leonides, 13-14 décembre Géminides, 22-23 décembre Ursides.

dessin WD0M

 

 

Propagation via Lightning Scatter (Ls)

Les éclairs ionisent l'air ambiant, ce qui permet la reflexion des signaux. L'effet est très bref, inférieur à une seconde. La durée des pings laisse peu de chance pour une identification de l'émetteur.

La distance couverte varie en fonction de la hauteur de la couche d'air ionisée par la foudre et peut atteindre jusqu'à 1000 kilomètres.

Comme pour la propagation Es, la masse d'air ionisée doit se trouver approximativement au milieu du trajet entre l'émetteur et le récepteur.

 

 

 

 

Le récepteur

 

TUNER : jusqu'à l'apparition des récepteurs Sdr, le tuner était le récepteur privilégié par les Dx'ers FM. Les tuners sont des éléments de chaîne Hi-Fi et

ont rarement un ampli Bf intégré. Il faut donc leur adjoindre amplificateur Bf et enceintes. Les Dx'er modifient leur tuner en ajoutant des filtres destinés à améliorer la sélectivité. 

Comme on peut le voir ci-contre, la majorité des tuners a une aptitude moyenne au DX FM avant modification. Les meilleurs semblent les plus anciens et ne disposent pas du Rds.

Les tuners suivants sont réputés dans le milieu des Dx'er Fm : Kenwood KT-6040, Onkyo T-9990, Onkyo T-4711, Onkyo T-4970 (avec la fonction DYNAS high selectivity) et bien sûr le fameux Sony XDR-F1HD (tuner DSP mal-


Comment choisir un tuner pour le DX FM ?   FM tuner spécifications ; Fanfare Electronic Ltd

 

- Sensibilité utile [usable sensitivity ; IHF mono sensitivity] : entre 0,6 uV (6,7 dBf) mieux et 1 uV (11,2 dBf) moins bien. La plupart des tuners non modifiés ont une sensibilité utile entre 2 uV (11.2dBf) et environ 4 uV (17dBf).

 

- Seuil de sensibilité à 50 dB [50 dB quieting sensitivity] : 10 dBf (0,9 uV signal mono) ou moins. La plupart des tuners ont des valeurs supérieures ou égales à 1,7 uV.

 

- Sélectivité [selectivity] : idéal, 80 dB à 200 KHz ou plus. La plupart des tuners non modifiés sont très en deçà de cette valeur (50 dB pour les meilleurs).

heureusement plus fabriqué). Il est possible d'acquérir ces tuners sur le marché de l'occasion sur les sites d'annonces entre particuliers et les diverses modifications (filtres ...) sont décrites sur le net. Le domaine professionnel offre, en revanche, des modèles extrêmement performants à l'image du RBRX Encore [Re-broadcast receiver] (sélectivité et sensibilté exceptionnelles, traitement DSP, code PI, double tuner, diversity system - 2 antennes, contrôle de la bande passante ...), mais à des prix élevés.  

 

Onkyo T-9990 Kenwood KT-6040 Sony XDR-F1HD

 

                  

Onkyo T-4970                     RBRX Encore

 

 

 

AUTORADIO : les autoradios ont un ampli Bf intégré mais il faut ajouter deux enceintes. Il est également nécessaire de les alimenter en 13,8 V (alimentation type CB à prix modique sur le marché de l'occasion). Il convient de s'assurer que l'autoradio possède une recherche manuelle des stations 

(sans squelch). Les autoradios de qualité réunissent les caractéristiques présentées ci-contre et ont, pour la plupart, une meilleure aptitude au Dx que les tuners de salon (meilleure sensibilité et sélectivité). Ils possèdent tous la fonction Rds et bénéficient de la technologie DSP. Les constructeurs ont développé des technologies visant à l'amélioration de la sélectivité : 

Blaukpunkt - Tuner Digiceiver : sélectivité 72 dB à 200 KHz ; dispositif Sharx (réduction automatique de la bande passante en cas d'interférences).

Kenwood - Tuner K2I & K3I : modification automatique


Comment choisir un autoradio pour le DX FM ? 

 

- Sensibilité utile [usable sensitivity ; IHF mono sensitivity] : 8 dBf (0,7 uV mono signal) ou moins. 

 

- Seuil de sensibilité à 50 dB [50 dB quieting sensitivity] : 10 dBf (0,9 uV signal mono) ou moins.

 

- Sélectivité [selectivity] : idéal, 80 dB à 200 KHz ou plus.

    (adjacent channel selectivity = 200 KHz, alternate channel selectivity = 400 KHZ)

de la bande passante (étroite et large ou étroite, moyenne et large). Les modèles suivants, équipés du chipset NXP SAF3561 (évolution du chipset NXP équipant le mythique Sony XDR-F1HD) possèdent un excellent niveau de sensibilité et de sélectivité et sont équipés de la bande VHF III DAB/DAB+ : KDC-X7200DAB, KDC-BT73DAB, DNX7250DAB ...

JVC - Tuner HS IVi : sélectivité 64 dB à 200 KHz et 24 dB à 100 KHZ. 

Pioneer - Dispositif numérique D4Q : sélectivité 80 db à 200 KHz (modèles DEH-4700MP, DEH-1500R, DEH-1530R, DEH-1600R, DEH-1600RB, DEH-1630R, DEH-2700R, DEH-2700RB, DEH-3700MP, DEH-3730MP,  ...).

Clarion - Système Agi-Tune+, renforcement de la sélectivité.

Sony - Système SSIR-Exa  et ABC (Automatic Bandwith Control), renforcement de la sélectivité.

Attention, ces différents dispositifs n'équipent pas tous les modèles de ces marques et compte tenu de l'évolution rapide des gammes, certains modèles ne sont plus fabriqués. Malheureusement, l'autoradio, autrefois essentiellement récepteur radio, est aujourd'hui plutôt un amplificateur avec une plateforme Usb, bluetooth ... Les tuners des autoradios actuels sont souvent moins performants que ceux de leurs prédécesseurs. Certains autoradios décodent le code Pi (exemple : Blaupunkt Bremen MP74) ou possèdent la bande OIRT (Sony DSX-A212UI). On peut également vérifier la compatibilité de l'autoradio avec la mise en place d'une sortie Clock & Data Rds ou Mpx pour alimentation du logiciel Rds Spy (décodage Rds Ps et Pi code). On peut acquérir un autoradio de qualité pour le Dx Fm sur les sites d'annonces entre particuliers pour un prix variant de 5 à 40 €. 

L'autoradio est connecté (alimentation et HP) via un faisceau muni de fiches Iso (informations pour la connexion en fixe). 

 

Pioneer DEH 2700R Blaupunkt Verona C51 Kenwood KDC-X7200DAB

 

et la DX machine est ...

L'autoradio Pioneer DEH-4700MP mis sur le marché en 2005 (et ses clones équipés du même tuner avec dispositif D4Q) est difficilement égalé, en particulier en terme de sélectivité. Il a, d'ailleurs, acquis une solide réputation dans le milieu des Dxers. De plus, son chip Rds permet la connexion à Rds Spy via une carte son. Il n'est plus produit mais on en trouve encore sur les sites d'annonces entre particulliers pour un vingtaine d'euros.

A confirmer : le JVC KDC-X7200DAB et ses clones équipés du chipset NXP SAF3561 auraient des performances légèrement supérieures, en particulier en terme de sélectivité et de détection Rds. A défaut de spécifications techniques publiées (hors la sensibilité utile de 0,71 uV  - sensibilité équivalente à celle du Pioneer DEH 4700MP), la comparaison est issue d'essais et de tests empiriques de Dxers. Ce modèle est récent, possède la bande VHF III Dab, mais ne permet pas la connection à Rds Spy. Les touches de changement de fréquence sont peu adaptées à l'utilisation "Dx".

 

 

 

SDR : les récepteurs Sdr cumulent les atouts : excellente sensibilité, excellente sélectivité, bande passante variable, Rds (avec code PI) intégré aux softs, possibilité de visualiser et enregistrer de 6 MHz à la bande VHF FM entière (Elad FDM S3). En revanche, plus leurs performances sont importantes, plus ils nécessitent un PC puissant. L'espace de stockage devra être important en cas d'enregistrement. Leur couverture en fréquence permet également le Dx sur la bande OIRT (65.8 à 74 MHz), la bande VHF I (47 à 68 MHz) et la bande VHF III (DAB/DAB+ 174 à 240 MHz).

 

Airspy HF + Elad FDM S3 SDRPlay RSP2

 

 

 

ULTRALIGHT / MOBILE : L'ultralight DX est apparu il y a quelques années chez les Dxeurs Ondes Moyennes. Il n'a pas tardé à être pratiqué par les a-

mateurs de DX FM. Equivalent du QRP chez les radioamateurs, ce mode opératoire consiste à utiliser un récepteur grand public assorti de son antenne téléscopique. Les deux récepteurs ci-contre sont utilisés en ultralight DX. Ils se glissent dans une poche et peuvent être utilisés dans des endroits favorables au DX (points hauts). Ils utilisent la technologie DSP et certains intègrent le RDS. Au-delà de l'ultralight, ils constituent de bons récepteurs de vacances. Le modèle XHDATA D808 (DSP) intègre le décodage Rds et comporte également la bande OIRT. Le DX FM est également pratiqué en mobile (arrêté - points hauts et dégagés) avec l'autoradio et l'antenne d'origine du véhicule ou avec changement de ces deux éléments pour des modèles plus performants.

TECSUN PL310ET

XHDATA D808

 

 

 

Les antennes

 

L'antenne la plus simple est le dipole vertical ou horizontal. Taillé pour le milieu de la bande, il mesure 2 x 0,71m (tiges d'aluminium ou de cuivre). La loop circulaire 1 longueur d'onde (soit environ 3m de circonférence pour un accord en milieu de bande) a un gain d'environ 1 dB par rapport au dipole et présente une double directivité. Elle peut être réalisée en câble coaxial ou en tube de cuivre recuit. La polarisation est horizontale avec l'alimentation en bas et verticale avec l'alimentation sur le côté. Les antennes Yagi présentent un gain et une directivité appréciables mais leur taille est imposante. La Moxon (2 el, env. 3,3 dBd) et la Super Moxon (4 el, env. 6,5 dBd) sont compactes et ont un excellent rapport avant arrière. Les antennes sont connectées par du câble coaxial RG6 (satellite) faible perte. A défaut d'autres possibilités, l'antenne peut être installée dans les combles. Une antenne en polarisation horizontale permet d'atténuer la réception des stations locales qui émettent, pour la plupart, en polarisation verticale et favorise ainsi la réception des stations Dx (dont la polarisation du signal est modifiée, compte tenu des diverses réflexions).

 

Dipole vertical Loop circulaire, 1,3 dBd Yagi 5 él, large bande, 6 dBd (désign K6STI) Super Moxon 4 él, 6,5 dBd

 

 

L'installation d'un balun permet d'éliminer les courants de mode commun qui dégradent le diagramme de rayonnement de l'antenne et peuvent introduire du bruit. 

Un préampli RF à la base de l'antenne compense les pertes dues à la longueur du câble coaxial. Il existe peu ou pas de préampli RF destiné à la bande II VHF. Un préampli large bande de bonne qualité comme le LNA4all peut être utilisé, éventuellement suivi d'un filtre de bande. 

    

Choke balun (design K6STI) :

RG6, placer deux repères à

68,5 cm, bobiner trois tours

repères alignés, spires jointives.

Préampli RF LNA4all à base de PSA4-5043+, gain 22 dB en bande II VHF, NF 0,75 dB @ 1 GHz, IP3 33,5 dBm

Band pass filter BG7TBL, 

88 - 108 MHz

 

 

 

 

 

La pratique

 

Tropo : la consultation des différentes cartes sur le net permet d'observer l'état de la propagation troposphérique et surtout les prévisions. Il convient de connaître parfaitement la bande Fm locale et les stations reçues en l'absence de propagation exceptionnelle (propagation habituelle par onde de sol). Il n'est pas possible de recevoir de stations Dx sur la fréquence des stations locales très puissantes et sur les canaux adjacents (+/- 200 KHz). En revanche, si les signaux via tropo sont forts, il est possible de recevoir des stations distantes sur les fréquences des stations locales les moins fortes et les canaux adjacents des stations les plus puissantes. La réception est généralement stable, jusqu'à plusieurs heures, voire plusieurs jours. 

 

Es : la propagation via sporadique E n'est pas prévisible mais se manifeste essentiellement de mai à septembre. Les sites Internet et cartes permettent de connaître les conditions en temps réel uniquement. La valeur de la MUF (Fréquence Maxi utilisable, carte dxmaps.com) est à lire au milieu du parcours entre l'émetteur et le récepteur (500 à 700 km pour un "simple hop"). Les signaux Es sont souvent forts et peuvent couvrir la réception d'une station locale. La réception est instable (fading) et ne dure parfois que quelques minutes. Se positionner sur une fréquence libre de la bande permet de tester les conditions. Quelques bribes de langue étrangère au ras du bruit est souvent le signe d'une ouverture Es qui s'installe. Si la Muf est basse, préférer le début de bande 87,5 à 98 MHz. 

 

Ms : la propagation Ms est cyclique et fonction des passages de météorites. Il convient de se positionner sur une fréquence libre et ... attendre. Les récepteurs Sdr permettent d'enregistrer la réception et de "dépouiller" les résultats plus tard. Les antennes en polarisation horizontale seraient plus favorables à la réception via Ms. Un simple dipole horizontal proche du sol permet la réception via Ms. 

 

Acs : la propagation via Acs est très aléatoire et les réceptions se font souvent de manière involontaire. L'avion doit être précisément sur la trajectoire entre l'émetteur et le récepteur. L'audio est souvent déformée par l'effet Doppler. 

 

Ls : une zone orageuse située à quelques centaines de kilomètres peut permettre de recevoir des burst de stations DX sans réelle possibilté d'identification sauf combinaison de propagation Ls + Tr ou Ls + Es. La station DX est reçue à un niveau faible à moyen (Es/Tr) et après chaque décharge orageuse un pic de réception plus puissant se produit.

 

Identification des stations : le challenge principal, en Dx Fm, est l'identification des stations entendues. Plusieurs outils sont à la disposition du Dx'er :

   L'analyse du contenu (l'identification de la station sous forme de jingle ou autre, ou à défaut la langue, le programme, le type de musique, les publicités avec le nom des villes ...).

   L'affichage Rds (nom de la station) et/ou le code Pi. Le décodage du code PI est réalisé par les softs des récepteurs Sdr ou le logiciel Rds Spy. Le code PI est un code d'identification unique des stations. Il est décodé plus rapidement (utile pour les burst Ms) et plus facilement que l'identification Rds de la station et permet d'identifier des stations lors de conditions de réception ne permettant pas l'affichage Rds. Il permet également d'identifier les stations avec Rds défilants pour lesquelles la durée de l'ouverture Es ne permet pas l'affichage du nom de la station mais d'autres informations souvent inutiles à l'identification. Le "radiotext" peut aider à l'identification précise de la station pour le cas des réseaux nationaux ou régionaux (voir exemple Skyrock). Il est possible d'aménager des sorties "Clock & Data" ou Mpx sur certains tuners et autoradios (ex : Pioneer DEH 4700 MP, DEH 2700R, JVC KD G342). Ces sorties reliées à la carte son d'un Pc permettent d'alimenter le logiciel Rdspy.

   La consultation des bases de données en ligne, en particulier FMScan (https://fmscan.org/index.php) qui permet de rechercher toutes les stations, par continent, émettant sur une fréquence précise.

   La confirmation par l'écoute du flux Internet de la station identifiée.

Cadena Ser - Radio Asturias, tropo 16/09/2018,

100.9 MHz, 529 Km.  Décodage partiel du code

 PS (Asturias) & décodage du code PI (E0DD),

 pas de décodage Rds sur l'autoradio.

Affichage Rds - Radio Batna, Algérie 1794 Km

 

 

 

 

Les QSL

 

A l'origine, les stations de radiodiffusion internationales (ondes courtes) réclamaient à leurs auditeurs des rapports d'écoute leur permettant d'ajuster leurs émissions. Aujourd'hui, les moyens technologiques leur permettent de s'auto-évaluer. Néanmoins, la tradition perdure et les stations confirment les rapports de réception par des cartes QSL. Les stations de radiodiffusion FM le font aussi pour certaines (stations espagnoles RNE, stations allemandes), d'autres ignorent jusqu'à l'existence de ces confirmations. Cependant, sur demande bien formulée, par courrier ou par email, certaines répondent et confirment les réceptions par email ou par courrier postal. Le rapport de réception doit comporter les éléments suivants : Vos coordonnées (Nom, adresse postale et email), votre position géographique (Nord Ouest France, Sud Est France ...), la date, l'heure et la fréquence de la réception, la qualité de la réception (pas de code Sinpo ou autre "charabia" de passionné de radio ...), la description du programme écouté ou mieux un enregistrement audio de la réception (mp3) joint à votre email ou déposé sur un drive ou encore un enregis-

trement video (YouTube). Ne pas oublier de spécifier que vous souhaitez la confirmation que vous avez bien reçu la station par retour d'email ou par courrier. La plupart des stations ne possédant pas de carte QSL, il est également possible d'adresser une carte préremplie avec signature et cachet à apposer par la station. Le code PS ou PI reçu permet de confirmer la réception et les Dx'ers FM pratiquent assez peu l'envoi de rapports de réception et la collecte de QSL.

 

 

 

 

 

Le DX FM nécessite peu de moyens. En août 2019, j'ai écouté des stations italiennes et algériennes (plus de 1000 Km) dans mon véhicule en mouvement, équipé de l'antenne et de l'autoradio de série.

Un autoradio acheté d'occasion, une longueur de coax sat, deux tiges de cuivre ou d'alu pour le dipole, une alim (souvent déjà disponible à la station) et pour un budget de 50 € ou moins, vous avez une station Dx Fm ! 

Ma station "low cost" (2016-2018) - autoradio Blaupunkt Valencia MP36 & dipole vertical dans le grenier:

- 342 stations différentes reçues (liste & identifications Rds, ma chaîne Youtube DX FM ),

- 21 pays différents,

- record de distance 2191 Km.

Bon Dx Fm !

 

Articles complémentaires :

- Set up DX FM

- Super Moxon 4 éléments bande II VHF

- Rds Spy avec un autoradio, sortie "Clock" et "data"

- Rds Spy avec un autoradio, sortie Mpx

- Rds, le code PI

- Informations pour la connexion d'un autoradio en fixe

- Alimentation pour autoradio

FM tuner spécifications

 

 

  F-10255 - Stéphane Morice (c) 08/2018 - 2020